Book review, Livre, PAL

Chronique: Seven, les Héritiers (FR only)

518xuD7ByZL._SX195_
Autrice: Maëva Catalano

Maison d’Edition: Rebelle Editions

Pages: 366

Genre: Romance, dystopie

Sortie: Février 2018

 

Résumé (4ème de couverture):

Dans un futur incertain, après que les anciens Dieux aient décidé de donner à la Terre une nouvelle chance en la débarrassant de la majorité de la race humaine, sept adolescents héritent d’une lourde tâche : Ils sont les Élus et doivent mener ce qui reste de l’Humanité à son salut. Venant des quatre coins du globe, Dakota, Sam, Elke, Victor, Evan, Nate et Wyatt vont devoir faire face à de terribles épreuves. La première étant de surmonter chacun de leurs défauts mortels : les sept péchés capitaux…

Je remercie énormément l’autrice, Maëva, ainsi que Rebelle Editions pour m’avoir intégré dans le projet Seven, et de m’avoir permis de lire ce livre 🙂

Le Projet Seven a été formé en juin par Maëva, où sept bookstragammeuses (Cressyliciouse, Les Lectures d’Hatchi, Muffin and Books, Pplx Stuffs, Livres.Enchantés, Au_Fil_Des_Tomes et moi-même) vont recevoir l’une après l’autre un colis. Dans ce dernier, on peut y découvrir d’intéressants items qui, j’avoue, m’ont beaucoup intrigués pour la suite:

 

Une carte de l’univers, avec les différentes localisations des personnages qui sont disséminés un peu partout dans le monde, et doivent se retrouver pour accomplir leurs destins. J’adore les cartes, alors c’était une belle surprise d’en avoir une dans le paquet !

Une jolie carte aux couleurs du livre, où l’un des noms des personnages m’ait destiné. J’ai eu le droit à Victor, qui représente un des pêchés capitaux: l’orgueil.

 

Dans l’enveloppe, on a une photo de tous les papiers reçus, mais aussi une petite surprise: un indice! C’est après avoir lu le roman que j’ai pu comprendre ce que cette phrase signifiait:

Je n’ai pas croqué la pomme mais j’ai dompté le serpent.

Ce que j’ai pensé du livre:

Seven, les héritiers, c’est quoi exactement ? Comme le stipule le résumé, c’est la rencontre entre sept jeunes adolescents qui ont survécu au grand cataclysme qu’a produit les Dieux, pour punir les humains de leur vices. Ne reste qu’une poignée d’êtres vivants sur Terre, tous disséminés aux quatre coins de la planète. C’est le cas de Dakota, Elke, Sam, Nate, Victor, Wyatt et Evan, qui ressentent ce besoin de partir, d’abandonner leurs familles et proches pour accomplir leurs destins. C’est ainsi qu’ils se rassemblent tous, sans vraiment se connaître, et réalisent qu’ils vont jouer un rôle important pour le futur: repeupler l’humanité.

C’est une histoire qui partait sur une bonne idée d’intrigue, avec le road trip entrepris par les différents personnages; ce groupe de 7 jeunes adultes se retrouvent tous au même endroit, après que leur monde n’ait été dévasté. Mais je n’ai pas trouvé qu’il y avait assez de descriptions apocalyptiques de l’environnement qui les entouraient: de par “road trip”, je m’attendais à plus, et à être emporté dans cet univers qui mêle dystopie et mythologie en tout genre. En parlant de mythologie, je n’ai pas trop réussi à assimiler le rôle que les dieux jouaient vraiment, mais à un certain point ils permettent de nous faire comprendre l’objectif final que nos héros doivent atteindre.

Il était une fois, il n’y a pas si longtemps, ou peut-être, on ne sait pas très bien, dans un futur lointain, une planète qui souffrait d’une maladie incurable.
La Terre.

De plus, le surplus de romance, de répliques et passages pas très subtils auxquels je ne m’attendais pas vraiment en lisant le résumé, m’ont quelque peu refroidi et je n’ai pas pu apprécié le roman à sa juste valeur. Pour info: je ne suis pas une grande fan de romance, que ce soit triangles amoureux ou la compétition de prétendants pour gagner le cœur de la demoiselle. En lisant le résumé, je n’avais pas compris qu’il n’y avait qu’une seule fille dans le groupe vu que certains prénoms sont mixtes (et vous pouvez imaginer ce qu’il se passe dans ce cas-là). Cela devient très vite une compétition entre les garçons, où certains se montrent très *voire trop* insistants. Alors que leur objectif est quand même de repeupler la planète pour permettre à l’humanité de couler des jours heureux, ils ne pensent qu’à obtenir le trophée de celui qui la séduira en premier.

J’ai aussi trouvé que, malgré que l’intrigue parte sur de bonnes bases, la suite des événements était un enchevêtrement un peu maladroit d’action et de rencontres de personnages. Cela paraissait rapide, un peu trop même. Ainsi, je n’ai réussi à m’attacher à aucun personnage principal et j’avais un peu de mal à les différencier au début, vu à l’allure que prenait le roman; je ne suis pas très douée mais heureusement, on arrive à s’en sortir au bout de quelques chapitres 🙂 Le pêché de Dakota, qui est la gloutonnerie et que l’on remarque dès les premières pages, serait celui qui m’est le plus approprié je pense !

Je recommande ce livre pour ceux qui adorent la romance, au point où elle prend toute la place dans l’intrigue, avec un univers post-apocalyptique (ce n’est pas un point de vue négatif :)). Je lui ai donné la note de 2/5 sur Goodreads.

Love, Lucile

Advertisements

6 thoughts on “Chronique: Seven, les Héritiers (FR only)”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s